Chaussures de basket

Les contrats chaussures des joueurs en NBA

Publié le 14/10/2020 Mis à jour le 21/10/2020

La saison NBA vient de s'achever, et nous n'avons pour l'instant que peu de visibilité sur la date de reprise de la saison "2021", même si plusieurs pistes ont déjà été communiquées par Adam Silver. On profite de ce moment de calme pour vous proposer un point sur les contrats chaussures des joueurs de la NBA actuelle.

Pour faire le point sur les principaux contrats chaussures des joueurs majeurs de la NBA, nous avons choisit de diviser les joueurs en différentes catégories selon leur potentiel marketing : les joueurs qui disposent d’une chaussure signature, les all-stars sans chaussure signature (qui gagnent également de l’argent via leurs équipementiers) et enfin, les « roles players » ou joueurs de compléments, qui sont plus souvent liés aux équipementiers par ce qu’on appelle des « merch deals ». On décrypte tout ça pour vous.

kevin durant nike

Les contrats des joueurs ayant une chaussure signature

« Certains joueurs se font plus d’argent avec leur contrat chaussure qu’avec leur contrat NBA »

Cette phrase a été communiquée par un agent de joueur NBA, donc par quelqu’un de bien informé sur le sujet, mais qui n’a pas souhaité être nommé. Deux joueurs ont été cités pour illustrer cette phrase, qui montre à quel point le business des chaussures peut être important pour certains joueurs : il s’agit de Kyle Kuzma, dont le contrat avec Puma est plus lucratif que celui qu’il a avec les Lakers – ainsi que Derrick Rose, dont le contrat avec adidas est plus rémunérateur que celui qui le lie aux Pistons ! D’une manière générale, les joueurs disposant d’une chaussure signature, ou « signature shoe » sont les mieux rémunérés : à ce jour, 16 joueurs disposent de leur propre chaussure signature, avec différents équipementiers. Selon nos recherches, les contrats des joueurs disposant d’une chaussure signature vont de 5 millions de dollars par an jusqu’à 15 millions ! De plus, il s’agit d’une base fixe à laquelle sont souvent ajoutés des éléments variables (souvent des commissions sur les ventes), rendant les contrats encore plus lucratifs. Enfin, parmi le gratin du gratin, certains joueurs disposent de plusieurs lignes de signatures différentes (LeBron James, avec les Soldier et les Witness en plus de sa chaussure signature « de base ») ou encore de leur propre marque (à l’époque, Jordan Brand) comme il est fort probable que cela arrive pour Stephen Curry. Après quelques recherches, voici des indications sur les contrats liant les joueurs majeurs actuels ayant une chaussure signature avec leur équipementier. Nous avons délibérément choisit de parler « d’estimations » car plusieurs sources se contredisent et il semble compliqué d’obtenir les montants précis :

  • LeBron James : « King James », qui vient de voir la LeBron 18 sortir, a signé en 2003 un contrat… à vie avec Nike ! Il gagne environ 30 millions de dollars / saison actuellement
  • Kevin Durant : la star des Nets a signé une extension de contrat de 10 ans avec Nike en 2014, et gagne environ 25 millions de dollars / saison actuellement
  • Stephen Curry : le meilleur shooter de l’histoire de la NBA gagne environ 20 millions de dollars / saison actuellement avec Under Armour. Attention, Curry est ultra populaire et devrait bientôt disposer de sa propre marque  ce qui devrait s’avérer très lucratif pour lui !
  • James Harden : le génie offensif des Houston Rockets a signé un deal de 13 ans avec adidas en 2015 et touche environ 15 millions de dollars / saison actuellement

Actuellement, Nike domine outrageusement le marché des chaussures NBA, et cela se ressent sur les chaussures signatures, dont voici la répartition actuelle par équipementier :

  • Nike : LeBron James, Kevin Durant, Kyrie Irving, Paul George, Giannis Antetokounmpo
  • adidas : James Harden, Damian Lillard, Derrick Rose, Donovan Mitchell
  • Under Armour : Steph Curry, Joel Embiid
  • Jordan Brand : Russell Westbrook, Chris Paul
  • New Balance : Kawhi Leonard
  • Anta : Klay Thompson
lebron james nike

De plus, on rappelle que Jordan Brand est une filiale de Nike, qui dispose donc de presque la moitié des joueurs actuels ayant des chaussures signatures. Cette saison, Nike chausse 68% des joueurs NBA, contre 11% pour adidas et 8% pour Jordan Brand.

Les contrat des all-star n’ayant pas de chaussure signature : les « cash deals »

Chaque saison, 22 joueurs sont sélectionnés pour le all-star game. Tous n’ont pas la chance d’obtenir une chaussure signature, qui représente la reconnaissance ultime sur le marché de la chaussure NBA. La plupart des all-star n’ayant pas de chaussure signature disposent par contre de « cash deals » qui peuvent s’avérer relativement lucratifs. D’ailleurs, il n y a pas que les all-star qui ont droit à ce traitement puisque la saison passée, plus de 80 joueurs NBA étaient lié à un contrat de type « cash deals » avec un équipementier. Concrètement, ces contrats rapporteraient au minimum 200 000 dollars par saison mais pourraient monter jusqu’à 3 millions de dollars ! Les écarts sont donc énormes au sein des « cash deals ». En règle général, ces contrats concernent des joueurs assez connus, mais dont le potentiel marketing n’est pas jugé suffisant par les équipementiers pour justifier l’investissement dans une ligne de chaussure signature. Il est plus difficile de connaitre les montants de ces « cash deals » et nous faisons face à trop de contradictions pour pouvoir vous proposer une information fiable.jayson tatum air jordan 35

Enfin, afin de récompenser les joueurs les plus connus sous contrat « cash deal », les équipementiers proposent des éditions spéciales joueurs de certaines chaussures, communément appelées « Player Edition » ou « PE ». Un exemple récent d’une édition spéciale joueur : la Jordan 34 « Bayou » créée pour le rookie Zion Williamson.

Les contrat des roles players et autres joueurs : les « merch deals »

Enfin, on ne laisse pas de côté les joueurs de compléments, car il s’agit de la majorité des joueurs NBA : en effet, environ 2/3 des joueurs actuels ne gagnent pas d’argent avec les contrats de chaussures mais disposent par contre de « merch deals » : il s’agit de dotations permettant aux joueurs de s’équiper gratuitement auprès d’un équipementier, sur la base d’un montant négocié. La moyenne des « merch deals » semble s’établir entre 20 000 et 30 000 dollars par saison pour chaque joueurconcerné, mais la encore, d’importants écarts sont constatés.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok