Chaussures de basket

Peak Big Triangle « University of Kansas » : le test basketpack !

Publié le 08/02/2022 Mis à jour le 04/04/2022

On a testé la Peak Big Triangle, chaussure signature de Andrew Wiggins : découvrez notre retour d'expérience complet !

L’équipementier Peak a démontré de nets progrès lors de la dernière décennie en terme de performance sur le segment des chaussures de basketball. Nous avons le plaisir d’avoir actuellement sa dernière chaussure, la « Big Triangle », annoncée comme une paire à la pointe en terme de caractéristiques techniques. Nous l’avons donc testée sur trois surfaces différentes et sur une dizaine d’utilisations afin de pouvoir vérifier si les promesses liées à la chaussure sont tenues ou non. Pour rappel, la Peak Big Triangle est la chaussure du néo All-Star NBA Andrew Wiggins, l’ailier des Golden State Warriors et numéro 1 de la draft 2014, qui est la tête d’affiche de l’équipementier chinois sur le marché NBA. Découvrez notre retour d’expérience complet !

Style

Note :

(7/10)

test de la peak big triangle andrew wiggins

C’est pour fêter les 10 ans de la « Team Attitude » que Peak a commercialisé sa Big Triangle. C’est le coloris “University of Kansas” qu’on a le plaisir de vous présenter. Sur une chaussure à tige plutôt mid/haute, on retrouve un coloris bleu qui fait référence à la couleur du maillot des Jayhawks, ou Andrew Wiggins a joué avant de débuter sa carrière NBA. L’audacieux mélange des coloris bleu sur l’empeigne, rouge sur le talon et blanc pour la semelle est assez sympa et le rendu visuel global nous séduit.

test de la peak big triangle andrew wiggins

La formule « New era, same attitude » inscrite au niveau du talon de la Big Triangle met en avant le travail fourni par Peak au fil des années pour s’adapter et pouvoir proposer des chaussure de basketball « techniquement moderne » tout en conservant la même attitude : nous allons enfin pouvoir vérifier si cette promesse est tenue !

Confort

Note :

(8/10)

test de la peak big triangle andrew wiggins

Pour commencer, la chaussure est facile à enfiler : elle se chausse sans effort, ce qui est un premier bon point. Ensuite, la première sensation est bonne, le confort général est largement au niveau. Même après des séances de jeu (dont une très prolongée) – aucune gêne n’est à signaler. La languette en cuir retourné fait bien le job et la mousse à mémoire de forme semble également jouer un rôle dans ce sentiment de confort. Enfin, la sensation de légèreté est assez bluffante : la semelle intermédiaire utilise une mousse novatrice : le « P pop UP », un dérivé d’EVA, qui serait 4 fois plus léger que le classique. De plus, le mesh en monofilament utilisé sur l’empeigne réduit également le poids de la chaussure.

Traction

Note :

(7/10)

test de la peak big triangle andrew wiggins

Sans se démarquer spécialement sur ce critère, la Peak Big Triangle assure un niveau de traction suffisant pour des changements directionnels soudains sans risque de glissade; même sur un parquet assez lisse.

Maintien

Note :

(8/10)

test de la peak big triangle andrew wiggins

Le niveau de maintien global de la Big Triangle est bon : le pied ne bouge pas à l’intérieur de la chaussure (la semelle intermédiaire contient un insert carbone qui permet de le stabiliser) et la cheville est correctement verrouillée lors des changements de direction.

Amorti

Note :

(10/10)

test de la peak big triangle andrew wiggins Comme tout basketteur relativement « âgé » ayant connu des blessures à répétition aux articulations, l’amorti est un point crucial pour une chaussure de basketball. Il s’agit selon nous du point fort principal de la Big Triangle de Peak, qui assure des réceptions sans douleurs lors des layups, rebonds et shoots en extensions. Une réelle réussite technique, liée à l’utilisation de la techologie « Taichi » associée au « P pop UP ».

test de la peak big triangle andrew wiggins

 

Durabilité

Note :

(8/10)

test de la peak big triangle andrew wiggins

S’il nous manque encore de la pratique pour être tout à fait formel sur ce critère, on peut vous dire que nous sommes rassurés par la durabilité de la Big Triangle, qui ne présente aucun signe d’usure anormale après plusieurs utilisations, dont une session assez longue sur bitume.

Verdict

peak big triangle university of kansas

Peak a clairement réussi son coup, et la promesse d’une technologie « à la pointe » est belle et bien respectée. Ce que nous retenons de cette Big Triangle est sa légèreté et son excellent niveau d’amorti – alors que les autres critères sont plutôt dans la moyenne haute. Elle est donc adaptée à la pratique du basketball à haut niveau et de façon intensive (ça tombe bien, elle est portée par un All-Star NBA) et vous est proposée à un prix de 130€ chez Peak, qui nous semble adapté au vue des performances proposées.

Note globale

8

Note attribuée sur 10

  • Style
  • Confort
  • Traction
  • Maintien
  • Amorti
  • Durabilité

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok